La ponctuation est l'ensemble des signes conventionnels qui servent à indiquer, dans l'écrit, des faits de langue orale comme les pauses et l'intonation. La ponctuation permet aussi de marquer certaines coupures et certains liens logiques. La ponctuation est le système des signes graphiques qui contribuent à l'organisation d'un texte écrit pour aider à sa compréhension.

On distingue alors 2 types de signes à ne pas confondre :

  • Les signes de ponctuation : le point (.), le point d'interrogation(?), le point d'exclamation (!), la virgule (,), le point-virgule (;), les deux points (:) et les points de suspension (...).
  • Les signes typographiques : les parenthèses (()), les crochets ([]), les tirets (-), les guillemets (" "), l'astérisque (*) et la barre oblique(/).

Fonctions de la Ponctuation

Fonction prosodique

Les signes de ponctuation marquent les pauses de la voix, le rythme, l'intonation, en d'autres termes ils forment la mélodie de la phrase. Ces signes se superposent aux segments linguistiques, comme les accents ou bien encore l'intonation à l'oral.

Les signes de ponctuation comme le point, le point-virgule, la virgule, correspondent à des pauses faites dans la phrase.

Le point d'interrogation et le point d'exclamation vont permettre de donner l'intonation et le rythme de la phrase.

Fonction syntaxique

Les blancs, les apostrophes et le trait d'union dans une phrase permettent d'avoir une séparation des mots.

Les virgule et point-virgules séparent des éléments dans la phrases, on parle alors de délimitation intraphrastique.

Les guillemets, tirets doubles, parenthèses et crochets permettent l'insertion d'une phrase ou d'éléments de phrase dans le texte de base alors que les deux points introduisent une insertion, une explication ou un exemple.

Les majuscules indiquent le début des phrases alors que les points (final, d'interrogation, d'exclamation, de suspension.) en marquent la fin de la phrase.

Fonction sémantique

Les signes de ponctuation peuvent ajouter des éléments d'information qui se superposent au texte et complètent l'apport sémantique des mots et des phrases.

La ponctuation peut marquer le type de la phrase.

Exemple :
Il pleut.
Il pleut !
Il pleut ?

La virgule peut servir à différencier les relatives explicatives des relatives déterminatives.

Exemple :
"Les Bourguignons, qui boivent du vin, sont joyeux."

Les guillemets, tirets doubles, virgules et parenthèses permettent un changement de registres et de niveaux de langue. Grâce aux guillemets notamment, le narrateur marque ses distances par rapport aux termes qu'il rapporte.

LES SIGNES DE PONCTUATION

Le point

Le point (.) marque la fin d'une phrase déclarative, c’est-à-dire une phrase qui donne une information, ou impérative, qui vise à faire agir un destinataire. Le mot qui suit le point commence donc par une majuscule dans une nouvelle phrase.

Exemple :
"Le chant du coq commence au levé du soleil. Ferme tes fenêtres pour ne pas être incommodé."

Le point sert aussi à marquer qu'un mot est abrégé. Ex. pour exemple

Le point d'intérrogation

Le point d'interrogation (?) marque la fin d'une phrase interrogative directe qui vise à demander une information.

Exemple :
"Comment tu t'appelles ? Où est-ce que tu habites ?"

Le point d'exclamation

Le point d'exclamation (!) marque la fin d'une phrase exclamative qui montre l'expression d'un sentiment, cela peut aussi être utilisé dans une phrase impérative.

Exemple :
"Aie ! Je me suis pincé le doigt !"
"Vite, lève-toi !"

Les points de suspension

Les points de suspension (...) sont employés pour indiquer que la phrase n'est pas terminée, c'est le cas lors d'une énumération. Ils servent aussi à marquer une réticence, et peuvent exprimer les sentiments les plus divers, comme la crainte, l’étonnement, la confusion 

Exemple :
Il aime les chiens, les chats, les chevaux, les poissons...
Nous étions très proches, enfin je croyais...

Il faut noter qu’il est incorrect de faire suivre l’abréviation etc. des points de suspension, puisque etc. signale lui-même que l’énumération est incomplète.

S'il est absolument nécessaire de mettre une majuscule après un point simple, cela n'est pas vrai pour le point d'interrogation, le point d'exclamation et les points de suspension qui, dans certains contextes, peuvent être suivis d'une minuscule.

La virgule

La virgule indique une courte respiration à l'intérieur d'une phrase. Elle sert à séparer des mots ou des propositions. Son rôle est plutôt d’indiquer une rupture dans l’enchaînement habituel des mots de la phrase.

La virgule permet de détacher l'épithète, l'apposition et le complément du nom.

La virgule permet également de coordonner des éléments coordonnés par des marqueurs autres que et, c'est le cas dans une énumération.

Exemples :
La vie, c'est quelque chose de magique, il faut la vivre à fond et sans retenue.
Le chien de mon voisin, monsieur Petit, est un Fox Terrier très craintif, il ne s'approche jamais des inconnus.
Dès 3 ans les enfants savent parler, manger seuls, marcher, jouer calmement et écouter des consignes.

Le point virgule

Le point-virgule indique une pause de durée moyenne. Il sert à séparer deux propositions dont la seconde est un développement de la première. Ce développement s'agit d'une explication, d'une précision importante ou autres. On l’utilise pour séparer des phrases juxtaposées et unies par le sens ou pour séparer des parties d’une phrase contenant elles-mêmes des virgules.

Exemples:
Hugues se sentait un malaise d'âme grandissant ; il eut l'impression d'assister à une douloureuse mascarade.
Les élèves devront apporter des ciseaux, du papier et des crayons pour le bricolage; un sandwich, un fruit et une boisson pour le repas.

Le point-virgule s’emploie aussi à la fin des différents éléments d’une énumération verticale :

Exemple:
- Allumez le four;
- Préchauffer à 180°;
- Enfournez pour 30 minutes ;

Les deux points

Les deux points (:) servent à marquer que ce qui les précède va être développé. Ils Introduisent donc une énumération et/ou une explication. Ils peuvent également introduire une citation. Dans ce cas, ils sont suivis de guillemets puis d'une majuscule.

Exemple :
Mes attributs sont humains : j'ai une date de naissance, je porte un nom propre, j'aime la vie, je regarde la mer à l'aube.
Jane riait de se voir ainsi : "J'ai l'air d'un vieux portrait"

À lire également

Voici la liste des autres articles qui traitent de règles de grammaire concernant  :