Le mode du subjonctif permet d'exprimer une éventualité, un souhait, un désir, une attente, un doute, une crainte, un regret... Cette expression est émise sans que l'on sache précisément si l'action est réelle ou non. Les verbes au subjonctif sont généralement inclus dans une subordonnée introduite par la conjonction "que".

Les Temps du Subjonctif

Les quatre temps du subjonctif sont les suivants :

  • Le présent : exprime aussi bien le futur que le présent ;
  • Le plus-que-parfait : exprime l'antériorité par rapport à l'imparfait ;
  • L'imparfait : marque un rapport de temporalité entre le verbe de la principale et le verbe de la subordonnée ;
  • Le passé : exprime l'antériorité par rapport au présent.

Exemple pour vous aider à comprendre la différence entre les temps du subjonctif, il s'agit de la même phrase aux 4 temps.
Présent : "Bien que la vitesse est limitée, certains roulent vite."
Imparfait : "Bien que la vitesse fût limitée, certains roulent vite."
Passé : "Bien que la vitesse ait été limitée, certains ont roulé vite."
Plus-que-parfait : "Bien que la vitesse eût été limitée, certains avaient roulé vite."

A noter :

Pour les verbes du 1er groupe, les terminaisons du présent de l'indicatif et du présent du subjonctif sont identiques pour les trois personnes du singulier et la 3e du pluriel.

Aujourd'hui, l'usage de l'imparfait et du plus-que-parfait du subjonctif ne se rencontre plus que dans les textes littéraires.

À lire également

Voici la liste des autres articles qui traitent de règles de grammaire concernant  :